Je n'aime pas aller au cinéma :

  • On a des contraintes horaires
  • Il faut se déplacer
  • On ne peut pas faire de pause
  • Le civisme des spectateurs est aléatoire
  • C'est très cher et on se permet malgré tout de nous y faire subir de la publicité ce qui est inacceptable dans le cadre d'une prestation payante mais c'est là un autre débat

Je n'aime pas la 3D : la plus-value reste mince surtout au ciné avec ces système bas de gammes à filtres par polarisation. Et, surtout, ça empêche de profiter de la photographie.

Bref, je vais rarement au cinéma et plusieurs personnes m'ont bassiné avec Gravity prétendant que c'était un chef d’œuvre plein de rebondissements qui, en plus d'être pertinent, exploitait la 3D à bon escient. N'ayant rien à faire de mieux ce soir là, ma copine et moi décidons de tenter l'aventure. 

Points positifs :

  • (presque) pas de pubs avant le film
  • un début réussi et novateur avec de belles images et une 3D, il est vrai, sympathique
  • et... c'est tout

Pour le reste :

  • On est tombés sur une séance en VF (pas de bol)
  • Musique nulle et parfois inutilement assourdissante
  • Effets 3D qui tombent à plat une fois que la "catastrophe" irréaliste commence
  • Le réalisateur n'a rien trouver de mieux pour vendre que de montrer Sandra Bullock en culotte la moitié du film (elle a de grosses cuisses d'ailleurs et a surtout tourné dans des navets hollywoodiens)
  • Il y a tellement de longueurs que le film aurait été plus agréable en moyen métrage d'une quarantaine de minutes
  • ...et le happy end américain à la con finit de donner envie de vomir

Les inrocks avaient raison... comme souvent...

Bref, n'y allez pas