On savait déjà que Nicolas Sarkozy n'était pas un défenseur du logiciel libre et il l'a fait savoir clairement quand il a été interrogé sur l'introduction de logiciel libre dans l'administration : son point de vue était qu'il ne favoriserait aucun modèle (ce qui a pour évidente conséquence de conforter le modèle tout-propriétaire en place). On a aussi pu le voir, après avoir reçu un certain Bill Gates, lors de son mandat de ministre de l'intérieur, tenter de remplacer les solutions Oracle sous linux (et on imagine qu'il en est de même pour les postgresql et mysql) par du M$-SQL Server sous windows. Heureusement, le personnel du ministère a résisté et cette migration ne s'est pas faite.

Beaucoup de polémiques ont été levées sur les vacances de Nicolas Sarkozy à Wolfeboro. Une d'elle est connexe à l'engagement de notre Président contre le logiciel libre : on sait que cet ami de Nicolas qui lui a gentillement prêté sa luxueuse demeure n'est autre que... Mike Appe, ancien cadre dirigeant de MicroSoft. A part ça, notre Président n'est pas influencé par les lobbies anti-libre et pro-brevets :)

Pour détendre l'atmosphère, une petite quote de bashfr qui tombe à point nommé :

<Ishen> Windows ? Voilà un nom très indicatif de par où il faut balancer cet OS...
<Shinn> La boite de windows peut aussi servir à empêcher la fenêtre de se refermer au moindre courant d'air ... c'est déjà ça
<Ishen> Oui. Et le livret d'instructions peut aussi caler un meuble ou alimenter le feu, mais ça fait cher pour un "Kit de calles Fenêtres + Meuble" recyclable en combustible.
<Shinn> Et le cd peut servir de freesbee à lancer au chien ... c'est content un chien quand on lui lance un os \o/