On savait que Philippe Val avait pris la direction de France Inter pour y faire du "ménage" et imposer le politiquement correct. c'est Frédéric Pommier qui en fait les frais le premier pour cause Siné-compatibilité dans sa revue de presse comme le détaille bien cet article de Rue89. Parmi la liste des victimes prévisibles, on trouve bien sur Daniel Mermet pour son émission "Là-bas si j'y suis". On imagine que pour éjecter celui-ci, Val va nous faire une démonstration de sa spécialité, le procès en anti-sémitisme, comme il l'a fait avec Siné pour le virer de Charlie Hebdo.