On peut lire dans cet article de Le Post que nombre de ministres UMP étaient présents lors de l'inauguration d'un campus Microsoft France en présence de Steve Ballmer qui, dans la vidéo illustrant l'article, essaie de parler le français. Passons sur le fait que certains des ministres présents ont un porte-feuille sans nul rapport avec les NTIC et que des parlementaires étaient également présents.

On imagine que nos incompétents ministres UMP diraient, si on les questionnaient sur la raison de leur présence, que cet établissement va créer de l'activité économique et de l'innovation sur notre territoire. Aucune honnêteté intellectuelle de leur part (encore que je doute qu'un membre de l'UMP puisse en faire preuve) sur ce coup encore car chacun sait que le peu d'activité apporté par ce centre ne restera jamais qu'une goutte d'eau par rapport au coût pour les entreprises, administrations et familles françaises des licences et services de cet éditeur qui, par ailleurs, évacue le gros de son bénéfice vers sa filiale Europe (en Irlande) pour échapper à notre fiscalité. La France n'a donc rien à gagner avec une implantation de Microsoft sur son territoire (même pas fiscalement). Le mécanisme d'évasion fiscale utilisé est très bien décrit dans une étude que je référence dans un précédent billet.

Au final cette sortie n'est donc rien de plus que la preuve du soutien inconditionnel de l'UMP au logiciel propriétaire en général et au monopole de Microsoft en particulier. Les efforts envers le logiciel libres sont en effet dérisoires alors qu'ils devraient être mis au premier plan pour renforcer notre économie locale et les caisses de l'état. Les pots de vin doivent couler à flot.

Qu'on les pende !