Plus d'un an après la rédaction de ce billet, je m'aperçois que j'ai mal pronostiqué... ce sont in fine Guillon et Porte qui furent les victimes de ce laquais de l'Élysée... Mermet a d'ailleurs fait une superbe émission pour les soutenir : Hommage à ceux qui agrandissent la surface de la cage. Elle montre, archives à l'appui, que dans les décennies précédentes, les humoristes avaient bien plus de liberté. Le fascisme avance...