Voilà déjà des années que La Poste a limite l'offre Colieco aux professionnels imposant ainsi aux particuliers le Colissimo pour les envois qui ne peuvent passer en Lettre ou en Ecopli. Il faut par ailleurs savoir que tant que les dimensions et poids sont réglementaires, la législation européenne interdit aux services postaux de refuser un envoi en lettre même si le contenu est autre qu'une liasse de papier. Ceci est heureusement respecté malgré les tentatives d'intimidation qu'on peut voir au guichet : aucun souci pour envoyer en lettres des livres, DVD, matériels entrant dans une grosse enveloppe à bulle...

Les particuliers, pour les « vrais » colis se voient donc obligés, pour leurs envois en France, d'utiliser l'offre Colissimo (rapide mais très cher) alors que l'offre Colieco était parfaitement adaptée. Cette politique débile oriente les particuliers vers les relais colis divers qui proposent maintenant d'envoyer des colis entre particuliers. Le service public finira donc par en pâtir.

La situation est également ubuesque par le fait que nous sommes à un stade où envoyer un colis à l'étranger revient moins cher qu'un envoi national car l'offre de colis classique (non-Colissimo) existe toujours pour l'étranger. Le particulier paye donc moins cher son envoi de colis en Suisse ou en Belgique qu'en France. Le niveau de connerie de certains décideurs est décidément sans limite...

Côté écologie aussi cela pose problème car l'envoi rapide de type Colissimo utilise massivement des modes de transport aériens alors que les envois plus lents comme Colieco prennent plus volontiers le train.