Mot-clé - logiciel libre

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 15 septembre 2015

Dotclear chez OVH : comment pallier la lenteur

Depuis quelque temps j'avais remarqué que mon blog Dotclear hébergé chez OVH était devenu très lent pour rendre les pages publiques et pour charger l'éditeur : 5 à 10 secondes de latence observées avec Firebug. En creusant j'ai découvert que cela ne se produisait qu'en HTTP et non en HTTPS.

Le problème vient du fait que en HTTP l'accélérateur FPM était actif et que la fonction pf de Dotclear passe par cet accélérateur pour charger des fichiers statiques JS et CSS. Le souci est que la laison entrele serveur FPM et les serveurs de fichiers statiques est lamentable...

Seule solution (peu élégante) modifier .ovhconfig pour utiliser phpcgi en lieu et place de php comme app.engine, cela bloque l'utilisation de FPM... dont on ne peut donc pas jouir avec Dotclear chez OVH...

Voici le fichier .ovhconfig d'origine :

app.engine=php
app.engine.version=5.6
http.firewall=none
environment=production

Il suffit de changer la première ligne

app.engine=php

Et de la remplacer par ...

app.engine=phpcgi

vendredi 16 janvier 2015

Logiciel libre : Une contribution acceptée nous offre la sérénité

Comme je n'ai pas souvent l'occasion de soumettre des contributions à des logiciels libres, j'en cause.

Je suis prestataire en régie depuis des années dans une grande entreprise de transport en tant qu'expert en logiciels libres. J'ai eu l'accord pour soumettre un patch correctif à l'auteur d'une extension mediawiki (mscalendar http://www.ratin.de/mscalendar.html) mais en mon nom propre et non au nom de mon client. Cette demande reste un mystère pour moi dans la mesure où il est généralement bien vu, de la part d'une entreprise, qu'elle contribue au libre.

Quoi qu'il en soit ma contribution permettant d'afficher plusieurs calendriers au sein d'une même page a été appréciée par l'auteur et sera pérennisée m'évitant ainsi de la reporter à chaque montée en version de l'extension.

jeudi 6 novembre 2014

Mes débuts sur Diaspora*

Très content de découvrir Diaspora par le pod Framasphere de Framasoft, j'ai découvert un bug sur la branche stable quiserait le "bug de l'année". Il faut dire que le côté raccoleur du contenu inséré est amusant : le bug sur Github.

samedi 16 juillet 2011

PDF : contournement de DRM et signature

Contournement des DRM

Les DRM sont la plaie qui est venue s'ajouter aux logiciels propriétaires et formats fermés. Dans le cadre des documents PDF, ils sont utilisés pour verrouiller certaines fonctionnalités (recherche fulltext, copie de texte et d'image, impression, ...). L'exemple le plus connu est le verrouillage anti-impression d'un document de ces bouffons du WWF (l'organisation pseudo-écologiste dont parle bien Nicolino dans son livre "Qui a tué l'écologie") dans le cadre d'une action pseudo-écologiste pour "sauver les arbres" contre laquelle l'APRIL a demandé des explications (ridicules). Autre exemple moins connu : Certains établissements bancaires incluraient ce verrouillage dans les relevés de compte en ligne. Super pratique en cas de contrôle fiscal... Il y a des sacs à merde partout... surtout dans les banques. La Banque Postale, par exemple, interdit l'extraction de texte.

Heureusement les logiciels libres de lecture de PDF permettent parfois de contourner ces DRM. C'est le cas notamment de Okular (le lecteur de documents multi-format de KDE4) :

capture d'écran configuration Okular

Signature des PDF

Souhaitant adhérer au service de relevés de comptes dématérialisés de la Banque Populaire du Massif Central, je me laisse guider dans le site qui l'indique que je dois signer électroniquement un document contractuel : soit. La mauvaise surprise arrive quand je vois qu'ils s'appuient sur la fonctionnalité non-interopérable de Adobe Acrobat Reader : impossible pour moi de signer. Suite à un mail incendiaire ils m'abonnent au service par téléphone mais je reste insatisfait par cette façon d'imposer un logiciel propriétaire et envoie le courrier suivant au service commercial :

Bonjour,

J'ai appris que le système de relevés de compte dématérialisés était enfin disponible à la BPMC. J'utilise ce service pour mes comptes à la banque postale et en suis très satisfait. J'ai donc très vite demandé à bénéficier de ce service auprès de votre établissement par CyberPlus.

Mauvaise surprise à la fin de la procédure, le système de signature électronique que vous avez choisi ne fonctionne qu'avec le lecteur de PDF propriétaire d'Adobe (Acrobat Reader). N'utilisant que des logiciels libres, je n'ai pas et ne souhaite pas avoir cette solution propriétaire sur mon ordinateur (elle est d'ailleurs connue pour son spyware natif envoyant des paquets cryptés chez Adobe à chaque ouverture de fichier). Heureusement, suite à mon courriel, mon agence est intervenue et a débloqué la situation en activant le service sans signature électronique ou physique de ma part.

Cela ne me satisfait pas pour autant. En tant qu'utilisateur de logiciels libres attaché aux quatre libertés fondamentales qu'ils garantissent et en tant que militant de l'APRIL, je ne peux accepter cette situation. Je vous informe donc que si je suis à nouveau confronté à un cas où la BPMC tente d'imposer à ses clients un logiciel propriétaire, je quitterai votre établissement dès la fin de mon crédit immobilier.

J'ai par ailleurs notifié ceci sur l'article du wiki de l'APRIL où nous notons le fonctionnement des sites de banque en ligne en surlignant les incompatibilités avec les solutions libres : http://wiki.april.org/w/Interop%C3%A9rabilit%C3%A9_Des_Banques

Je ne m'étends pas ici sur les arguments de défense du logiciel libre qui sont détaillés partout notamment sur le site de l'APRIL http://www.april.org

Cordialement,

Réponse plus de trois mois plus tard :

Réponse BPMC

Je crains que ma remarque n'aille au service technique qui ne souhaitera pas proposer une alternative utilisable avec des logiciels libres...
 

mercredi 20 octobre 2010

Marseille : Ville contre le Logiciel Libre

Un communiqué de l'APRIL qui m'inspire le commentaire personnel (voir plus bas) : Depuis 2009, la ville de Marseille se préparait à migrer son parc informatique vers des postes de travail basés sur des systèmes d'exploitation libres. D'après les informations que l'April a collectées, cette migration a fait l'objet d'un travail préparatoire minutieux. Alors que tous les indicateurs étaient au vert, la mise en application de cette décision, a été renversée cet été par la décision du nouveau DSI (Directeur des Systèmes d'Information) de la Ville, Jean-Marie Angi. L'April et Libertis viennent de publier un communiqué de presse disponible à l'adresse suivante : http://www.april.org/node/14366

A partir de ces éléments, on imagine facilement (j'ai bien dit imagine et non affirme pour éviter toute accusation de diffamation) que un ou plusieurs élus ont du recevoir un beau pot de vin de Microsoft pour remplacer l'ancien DSI par un moins... libriste.

vendredi 30 octobre 2009

UMP, Microsoft et honnêteté intellectuelle

On peut lire dans cet article de Le Post que nombre de ministres UMP étaient présents lors de l'inauguration d'un campus Microsoft France en présence de Steve Ballmer qui, dans la vidéo illustrant l'article, essaie de parler le français. Passons sur le fait que certains des ministres présents ont un porte-feuille sans nul rapport avec les NTIC et que des parlementaires étaient également présents.

On imagine que nos incompétents ministres UMP diraient, si on les questionnaient sur la raison de leur présence, que cet établissement va créer de l'activité économique et de l'innovation sur notre territoire. Aucune honnêteté intellectuelle de leur part (encore que je doute qu'un membre de l'UMP puisse en faire preuve) sur ce coup encore car chacun sait que le peu d'activité apporté par ce centre ne restera jamais qu'une goutte d'eau par rapport au coût pour les entreprises, administrations et familles françaises des licences et services de cet éditeur qui, par ailleurs, évacue le gros de son bénéfice vers sa filiale Europe (en Irlande) pour échapper à notre fiscalité. La France n'a donc rien à gagner avec une implantation de Microsoft sur son territoire (même pas fiscalement). Le mécanisme d'évasion fiscale utilisé est très bien décrit dans une étude que je référence dans un précédent billet.

Au final cette sortie n'est donc rien de plus que la preuve du soutien inconditionnel de l'UMP au logiciel propriétaire en général et au monopole de Microsoft en particulier. Les efforts envers le logiciel libres sont en effet dérisoires alors qu'ils devraient être mis au premier plan pour renforcer notre économie locale et les caisses de l'état. Les pots de vin doivent couler à flot.

Qu'on les pende !

samedi 15 novembre 2008

Tristan Nitot appelle à adhérer à l'April pour soutenir ses actions de promotion et défense du logiciel libre

Rendez-vous sur le formulaire d'adhésion de l'APRIL pour soutenir le logiciel libre. Merci à Guillaume Lemery, le premier à avoir répondu à cette campagne suite à ma sollicitation.

Image carte membre de Tristan Nitot « Liberté d'apprendre, de partager, de mettre la technologie au service des utilisateurs : peu d'organisations parviennent à expliquer le logiciel libre ; plus rares encore sont celles qui peuvent le défendre. L'April mène ce combat, et je soutiens son action par mon adhésion. Je vous encourage tous à faire de même, car ce sont nos libertés à l'ère du numérique qui sont en jeu. » Tristan Nitot, président de Mozilla Europe

jeudi 3 avril 2008

Un bel exercice de banalisation et de macro-économie

Antonio J. Russo, étudiant en licence « Communication et logiciel libre » à l'Université Lyon II a effectué un travail remarquable dans son rapport (assez court et accessible car non technique) : "Le rôle de l'État dans la constitution des positions dominantes dans le secteur informatique" dont la lecture est à recommander à plusieurs titres :

  • Pour ceux qui souhaitent découvrir le principe de logiciel libre car le document en présente les concepts de base de manière très abordable.
  • Pour ceux qui souhaitent mieux comprendre comment Microsoft utilise la fiscalité internationale pour ponctionner au maximum les états
  • Pour tous qui souhaitent voir comment nos fonctionnaires contribuent à ce quasi-monopole de fait (l'auteur ne parle pas de "pots de vins" mais c'est assez évident)

On retrouve la liste des points abordés dans un communiqué de la FFII sur ce rapport :

  • la stratégie fiscale de Microsoft et son impact négatif dans la majorité des pays européens ;
  • la multiplication des marchés publics hors la loi ;
  • le rôle de l’éducation nationale dans le développement d’une hégémonie culturelle ;
  • la diminution des emplois chez les grands éditeurs de logiciel propriétaire ;
  • le profit excessif dérivé de l’imposition de certains produits aux consommateurs.


Bref, à lire et à faire lire.

mercredi 13 février 2008

Création d'un LUG caladois

Le CAGULL officialise sa création. Pour toute information : http://cagull.fr/

Voici la retranscription du communiqué :

Création d'un GULL (Groupe d'Utilisateurs de Logiciels Libres) à Villefranche sur Sâone (69400)

Bonjour,

Nous avons le plaisir de vous annoncer la naissance de CAGULL (Calade Groupe d'Utilisateurs de Logiciels Libres) à Villefranche sur Saône (69400).

Au sud de Lyon se trouve le G3L, à Lyon l'ALDIL, il manquait donc un LUG au nord de Lyon, c'est maintenant chose faite avec CAGULL !

Nous sommes actuellement cinq membres actifs sur la liste de diffusion du projet dont trois se sont rencontrés physiquement. Nous avons mis en place une page de présentation du projet à cette adresse : http://cagull.fr/

Si vous habitez la région de Villefranche sur Saône, de quelque côté de la Saône que ce soit (!), nous vous invitons à nous rejoindre en vous inscrivant à notre liste de diffusion (http://cagull.fr). Dès que les effectifs auront grossi, nous pourrons envisager la constitution d'une association déclarée.

Alors, à bientôt et vive la Calade libre !

Le tout nouveau CAGULL

vendredi 17 août 2007

Sarkozy "ami des ennemis" du libre

On savait déjà que Nicolas Sarkozy n'était pas un défenseur du logiciel libre et il l'a fait savoir clairement quand il a été interrogé sur l'introduction de logiciel libre dans l'administration : son point de vue était qu'il ne favoriserait aucun modèle (ce qui a pour évidente conséquence de conforter le modèle tout-propriétaire en place). On a aussi pu le voir, après avoir reçu un certain Bill Gates, lors de son mandat de ministre de l'intérieur, tenter de remplacer les solutions Oracle sous linux (et on imagine qu'il en est de même pour les postgresql et mysql) par du M$-SQL Server sous windows. Heureusement, le personnel du ministère a résisté et cette migration ne s'est pas faite.

Beaucoup de polémiques ont été levées sur les vacances de Nicolas Sarkozy à Wolfeboro. Une d'elle est connexe à l'engagement de notre Président contre le logiciel libre : on sait que cet ami de Nicolas qui lui a gentillement prêté sa luxueuse demeure n'est autre que... Mike Appe, ancien cadre dirigeant de MicroSoft. A part ça, notre Président n'est pas influencé par les lobbies anti-libre et pro-brevets :)

Pour détendre l'atmosphère, une petite quote de bashfr qui tombe à point nommé :

<Ishen> Windows ? Voilà un nom très indicatif de par où il faut balancer cet OS...
<Shinn> La boite de windows peut aussi servir à empêcher la fenêtre de se refermer au moindre courant d'air ... c'est déjà ça
<Ishen> Oui. Et le livret d'instructions peut aussi caler un meuble ou alimenter le feu, mais ça fait cher pour un "Kit de calles Fenêtres + Meuble" recyclable en combustible.
<Shinn> Et le cd peut servir de freesbee à lancer au chien ... c'est content un chien quand on lui lance un os \o/