Mot-clé - publicité

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 6 mai 2015

OVS détecte AdBlockPlus : comment contourner ?

Suite aux nouvelles hostilités de Jérémy, le nouveau filtre ABP qui marche le 5 Septembre est

@@||pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js$domain=paris.onvasortir.com

Billet actualisé plusieurs fois depuis sa sortie en Novembr 2014.

Si comme moi vous êtes utilisateur d'OVS (On Va Sortir) et que vous avez AdBlockPlus (ou autre dispositif anti-pub comme ghostery and co) sur votre navigateur, vous avez du remarquer que le site est devenu inaccessible tant que vous ne l'avez pas désactivé. La premère fois qu'ilavais mis ça en place, c'était facile à controuner : ils insèraient avant le corps un fichier JS nomme advertisement.js (et donc filtré) qui ajoutait un élément invisible ayant un id donné. Plus loin un autre script, s'il ne détecte pas le contenu inséré précédemment,  vous redirigeait vers la page d'erreur. Il suffisait de dire à adblock d'autoriser le script concerné et cela n'aura aucun impact sur votre navigation et vous pourrez continuer à utiliser OVS sans pub (ils gagnent bien assez d'ailleurs avec les dons, les comptes premium et la vente de nos données).

Les règles que j'avais proposées sont obsolètes, les listes adblock ont été mises à jours (voir les commentaires) mais depuis il y a eu plusieurs cycles de mesures et de contre mesures qui m'amènent régulièrement à faire le ménage dans les commentaires pour ne pas laisser de mauvaises infos publiques.

Ils n'ont qu'à faire une offre silver à 1 ou 2 euros par mois qui gicle la pub et qui offre un petit service en plus....Je pense que beaucoup de gens souscriraient et ça leur rapporterait bien plus.

Une belle source à ce sujet : Comment tuer la pub, ce péché originel de l’internet ?

jeudi 22 mai 2014

Les chefs de produit nous prennent vraiment pour des buses

Quand on regarde de près les emballages des produits de consommation courante, on peut observer avec sourire (ou pas) qu'on nous prend vraiment pour des guignols.

Dans le monde alimentaire, de nombreuses mentions ayant pour objet la valorisation du produit comme "sans ceci" ou "avec cela" sont accompagnées d'un astérisque qui nous renvoie à "conformément à la législation en vigueur". C'est donc aussi riche en terme de renseignement sur le produit que s'il était indiqué dessus "comestible". De même, dans les cosmétiques, on nous vante "testé cliniquement" alors que les tests cliniques sont de toute façon obligatoires et que, de plus, cette mention est totalement conne dans la mesure où elle ne dit rien sur les résultats des tests en question. Le produit a été testé, mais il n'est pas précisé si c'est avec succès...

Pour bien illustrer le phénomène, on voit ici que les peigne-culs du marketing de Neutrogena semblent croire que leurs clients seraient assez cons pour croire que leurs produits sont conçus par des bouchers ou des menuisiers ou que sais-je :

Développé avec nos dermatologues

dimanche 8 janvier 2012

Suivi de commande en ligne : l'expérience des dinosaures ne paie pas

J'achète en ligne depuis une bonne quinzaine d'années et ai donc eu l'occasion de tester moult sites marchands. Internet a induit l'émergence de nombreuses boutiques en lignes plus ou moins fiables mais dont le suivi de commande (informations concernant la préparation et la livraison de la commande) donne des informations valides (ce qui ne veut pas dire réjouissantes...).

Les boutiques qui ont émergé avec le démocratisation du Web ne sont bien sur pas les seules à s'être positionnées sur ce créneau : les dinosaures de la VPC qui pratiquent cette dernière depuis des dizaines d'années ont également ouvert des sites de vente en ligne (on reconnaît généralement ces entreprises à leur nom profondément débile et dénué de sens : 3 suisses, Quelle, La Redoute, Vert Baudet, …).

Dans le mesure où de petites start-up ont réussi à gérer les suivis de commande, on ose imaginer que leurs ancêtres ont des processus métiers très pointus et que depuis le temps que la vente en ligne existe, ils offrent des suivis de commande de qualité. Ce n'est absolument pas le cas. La dernière aventure que j'ai vécu a eu lieu dans le cadre de l'achat de deux matelas sur le site des 3 Suisses :

  • Délai de livraison annoncé de 15 jours lors de la commande
  • Suivi de commande annonçant une livraison sous semaine
  • Appel au service client : une dame fort sympathique nous explique que la date affichée dans le suivi de commande est fausse, que ce bug est connu de longue date et qu'aucune correction n'a jamais été apporté (on imagine que ce n'est même pas prévu)

On rencontre des problèmes du même tonneau chez les concurrents historiques. Les DSI de ces entreprises traitant des milliers de commandes chaque jour sont donc soit hautement incompétents soit des connards finis.

samedi 17 décembre 2011

"The Corporation" distribué par TF1 Vidéo et recommandé par Le Figaro (non ce n'est pas une blague)

"The Corporation", réalisé par Mark Achbar et Jennifer Abbot, est un reportage dont l'objet est d'analyser la personne morale qu'est l'entreprise de ses origines à nos jours et surtout d'observer les impacts sociaux et environnementaux de ces dernières. Ce n'est bien sûr pas le premier reportage du genre, on peut citer notamment The Big One de Michael Moore mais un des angles abordé est novateur et plus que pertinent : Le fil rouge est de présenter les critères utilisés par les psychiatres (classification CIM-10 des troubles mentaux du comportement de l'OMS) pour évaluer si un patient est psychopathe ou non pour tenter de les appliquer à la personne morale qu'est l'entreprise et il s'avère que, ô surprise, cette dernière répond positivement à tout ces critères :

  • Indifférence froide envers les sentiments d'autrui
  • Incapacité à éprouver de la culpabilité ou à tirer un enseignement des expériences
  • Incapacité à maintenir des relations durables
  • Aucune préoccupation pour la sécurité d'autrui
  • Mensonges et escroqueries répétées pour son profit
  • Incapacité à respecter les normes sociales dans le respect de la loi
  • ...

Personnellement, j'ajouterai que l'entreprise est également une personne schizophrène (ou masochiste) : Le DVD français est distribué par TF1 Vidéo et recommandé par Le Figaro ("Un documentaire passionnant, édifiant, imparable."), entités qui entrent parfaitement dans ce qui est dénoncé avec force par ce reportage.

dimanche 12 juillet 2009

Se protéger contre le télémarketing : liste orange et liste rouge

Le télémarketing (également appelé markéting direct) prend une ampleur grandissante : les appels pour de pseudos-enquêtes ou autre "offres cadeau" se multiplient et, parmi les grands champions, on retrouve les cuisinistes (ce qui est cohérent avec leurs pratiques commerciales débiles et dépassées), des foires diverses et, en périodes "fiscales", les marchands de réduction d'impôts.

La question est : Comment se protéger contre cette pratique qui tourne au harcèlement notamment lorsque l'on a plusieurs inscriptions dans l'annuaire ? Il est possible de demander son inscription sur la fameuse Liste Orange qui fait alors mentionner dans les annuaires publics le fait que l'on est opposé au markéting direct. Les opérateurs de télémarketing sont censés s'appuyer sur des annuaires purgés des abonnés en liste orange et toute infraction à cette mesure est passible d'une contravention de quatrième classe conformément à ce qui est stipulé par l'article R.10-1 du code des postes et des communications électroniques qui renvoi au pénal.

Reste à savoir comment dénoncer une infraction afin que les fraudeurs qui nous pourrissent la vie soient sanctionnés. Le service client de Orange m'a indiqué qu'il fallait déposer une main courante. Une telle démarche impose de relever le nom de l'entreprise qui a commandité l'appel et sa date puis de passer en gendarmerie ou commissariat de police. Le tout est vite coûteux en temps et risque par ailleurs d'être inefficace car les plates-formes d'où proviennent les appels sont souvent localisés au Maghreb. Il ne reste donc plus qu'une alternative pour échapper à ces boulets (Vogica en tête) : l'inscription en Liste Rouge qui est devenu un service gratuit.