Aller au contenu | Aller au menu

Logiciel libre : Une contribution acceptée nous offre la sérénité

Comme je n'ai pas souvent l'occasion de soumettre des contributions à des logiciels libres, j'en cause.

Je suis prestataire en régie depuis des années dans une grande entreprise de transport en tant qu'expert en logiciels libres. J'ai eu l'accord pour soumettre un patch correctif à l'auteur d'une extension mediawiki (mscalendar http://www.ratin.de/mscalendar.html) mais en mon nom propre et non au nom de mon client. Cette demande reste un mystère pour moi dans la mesure où il est généralement bien vu, de la part d'une entreprise, qu'elle contribue au libre.

Quoi qu'il en soit ma contribution permettant d'afficher plusieurs calendriers au sein d'une même page a été appréciée par l'auteur et sera pérennisée m'évitant ainsi de la reporter à chaque montée en version de l'extension.

[RE-updated] OVS détecte AdBlockPlus : pas grave, voilà comment contourner

VICTOIRE : OVS semble avoir abandonné sa traque contre les ad-blockers !!! Ce billet n'est plus utile !!!

Si comme moi vous êtes utilisateur d'OVS (On Va Sortir) et que vous avez AdBlockPlus sur votre navigateur, vous avez du remarquer que le site est devenu inaccessible tant que vous ne l'avez pas désactivé. En fait ils insèrent avant le corps un fichier JS nomme advertisement.js (et donc filtré) qui ajoute un élément invisible ayant un id donné. Plus loin un autre script, s'il ne détecte pas le contenu inséré précédemment,  vous redirige vers la page d'erreur. Il suffit de dire à adblock d'autoriser le script concerné et cela n'aura aucun impact sur votre navigation et vous pourrez continuer à utiliser OVS sans pub (ils gagnent bien assez d'ailleurs avec les dons, les comptes premium et la vente de nos données).

Ajoutez les règles suivantes à AdBlockPlus :

@@||onvasortir.com/smartadserver.com.js?*
@@||onvasortir.com/advert*

D'ailleurs, il n'ont qu'à faire une offre silver à 1 ou 2 euros par an qui gicle la pub et qui offre un petit service en plus....Je pense que beaucoup de gens souscriraient et ça rapporterait bien plus.

Une belle source à ce sujet : Comment tuer la pub, ce péché originel de l’internet ?

Mes débuts sur Diaspora*

Très content de découvrir Diaspora par le pod Framasphere de Framasoft, j'ai découvert un bug sur la branche stable quiserait le "bug de l'année". Il faut dire que le côté raccoleur du contenu inséré est amusant : le bug sur Github.

Acheter un ïaïto ou un katana chez WKC est risqué

Voici mes aventures avec le SAV de WKC : Après une dizaine de mois d'utilisation, mon fourreau se décolle et la lame se coince parfois dedans. Ma foi il s'agit de produits fabriqués en grande partie à la main et d'un matériau naturel donc ça peut arriver.

Premier souci : le site de production FR n'étant toujours pas opérationnel, il faut renvoyer le iaito à Solingen en allemagne. Rien à dire, j'ai acheté en connaissance de cause et je savais qu'achetant par internet le retour serait à ma charge en cas de soucis : plus de 20€ le collissimo international.

Jusque là tout va bien et le iaito arrive à Solingen le 3 Septembre.

C'est ensuite que ça se gate, au bout de deux semaines je demande des nouvelles et apprend que rien n'a été entrepris. Je commence à hauser le ton (par téléphone et par mail à WKC france et en allemagne par la suite) on me fait des promesses et.............. la blague a duré SEPT SEMAINES !!!!

J'avais beau gueulé jusqu'à devenir franchement désagréable, on m'a tout promis : alerte de la direction, acceleration du processus, "nous avons conscience que ce n'est pas normal ... BLA BLA BLA"

Bref on m'a bien pris pour un con pendant près de deux mois.

Côté France, mon contact était impuissant dans la mesure où il n'a pas la main dessus. Les fautifs sont : les allemands qui n'ont rien foutu pendant 5 semaines avant de prendre mon problème en charge et la direction française qui n'a pas daigné réagir aux alertes que mon contact en france lui a remontées.

Pour finir, malgré l'envoi en colissimo, il renvoie en UPS avec tout les problèmes que ça pose.... tout ça pour gagner trois ou quatre euros...


Bilan ; évitez WKC, leur SAV est quasi inexistant et se moque bien de vous.

La suite : http://iaido.xooit.fr/t713-WKC-SAV-catastrophique.htm#p10359

Non... tous les lecteurs ne se valent pas... Jetez le FreePlayer

On lit souvent que tout les lecteurs multimédia de salon se valent en termes de qualité de rendu et qu'ils ne se différencient que par leur ergonomie ou en cas d'upscaling. L'argument avancé est qu'ils feraient une bête restitution de la source vers la sortie HDMI.

Profitant de mon changement de FAI, je rends le vil Freeplayer (dont l'ergonomie est lamentable) pour passer chez OVH et choisi de prendre une platine haut de gamme (le Samsung BD-F7500) dont j'avais lu les louanges. Ce lecteur dual-core m'a apporté un gros gain par rapport au Freeplayer en termes d'ergonomie et d'indépendance (notamment par rapport à la connexion Internet) mais surtout une qualité d'image bien supérieure. Sur mon plasma de 50 pouces, j'ai pu observer notamment que le rendu des BRD (BluRay Disc) était largement meilleur avec un tel lecteur que ce soit au niveau de la finesse, de la fluidité ou de la colorimétrie de l'image.

Côté ergonomie, c'est le confort total, on peut notamment se balader comme on veut dans les vidéos par glissement ou saisie de temps (alors que le Freeplayer plante souvent lorsqu'on essaie de naviguer dans une vidéo).

Le budget n'est pas forcément énorme. Cette platine se vend 200€ en boutique mais je l'ai eue neuve à 131€ port inclus sur ebay.

Enfants et technologies : il faut serrer la vis plus fort

Moi qui pensait assez bien limiter les temps d'écran pour mon fils...  il va falloir checker tout ça :)

Et, globalement, les parents geeks de la Silicon Valley tiennent leurs enfants à l'écart de la technologie.

TV : les constructeurs à la solde du fisc ?

Comme beaucoup, je ne regarde pas la télévision (mon câble antenne n'est pas connecté et je n'ai pas la TV par ADSL) mais je dois payer la redevance audiovisuelle. Pourquoi ? Parce que mon plasma de 50 pouces est doté d'un tuner TNT et que, selon le droit fiscal, cela suffit pour que je sois redevable ce qui,en soit, est complètement con. Il faut dire qu'avec l'administration fiscale on a l'habitude qui préfère d'ailleurs contrôler les résidents des HLM ne payant pas leur redevance plutôt que de lutter contre l'évasion fiscale.

Revenons à nos moutons : il y a donc bien un marché pour de grands écrans dépourvus de tuners qui économiseraient plus de 100€ par an à leurs acheteurs (ils pourraient d'ailleurs se vendre plus cher rien que pour cette raison) mais, étrangement, aucun constructeur ne le propose alors que cette redevance est payable dans bien des pays... Soit les constructeurs sont cons au point de louper un marché juteux à forte marge soit ils ont des... accords avec les administrations fiscales.

Seule solution pour avoir une grande image sans être redevable : le vidéo-projecteur. Je vais y revenir car je rentre dans ma nouvelle maison fin Septembre et ce sera vite amorti par l'arrêt du paiement de la redevance.

Villefranche sur Saône : Le site du CAGULL fait peau neuve

En Juillet 2014, CAGULL abandonne son vieux dokuwiki hors du temps pour passer à WordPress. On n'a pas migré grand chose (en même temps il n'y avait pas grand chose au total).

Nous allons alimenter le site de news annonçant notamment nos prochaines opérations sur le terrain et autres réunions. Peut-être posterons-nous, s'il y en a, des news locales relatives aux libres.

Bonne lecture. Suivez-nous !!!

Les chefs de produit nous prennent vraiment pour des buses

Quand on regarde de près les emballages des produits de consommation courante, on peut observer avec sourire (ou pas) qu'on nous prend vraiment pour des guignols.

Dans le monde alimentaire, de nombreuses mentions ayant pour objet la valorisation du produit comme "sans ceci" ou "avec cela" sont accompagnées d'un astérisque qui nous renvoie à "conformément à la législation en vigueur". C'est donc aussi riche en terme de renseignement sur le produit que s'il était indiqué dessus "comestible". De même, dans les cosmétiques, on nous vante "testé cliniquement" alors que les tests cliniques sont de toute façon obligatoires et que, de plus, cette mention est totalement conne dans la mesure où elle ne dit rien sur les résultats des tests en question. Le produit a été testé, mais il n'est pas précisé si c'est avec succès...

Pour bien illustrer le phénomène, on voit ici que les peigne-culs du marketing de Neutrogena semblent croire que leurs clients seraient assez cons pour croire que leurs produits sont conçus par des bouchers ou des menuisiers ou que sais-je :

Développé avec nos dermatologues

[Le Monde Diplomatique] Fondations d'utilité publique

Dans Le Monde diplomatique de ce moi de Mars 2014, on trouve en page 18 un article de Mathile Goanec intitulé Fondations « d’utilité publique », vraiment ? qui remet en question les modalités d'attribution de ce statut permettant une forte défiscalisation des dons. Le système en lui même est assez juste dans la mesure où il permet au contribuable de flécher une partie de ses impôts vers des "causes" qui lui semblent justes à condition que l'état l'ai considérée comme étant d'utilité publique. Personnellement, j'utilise ce système pour ma cotisation syndicale (CGT), mon adhésion à la Fédération Nationale de la Libre Pensée et Agir pour l'environnement. Par contre, l'APRIL n'a toujours pas obtenu ce statut ce qui fait que j ne verse que la cotisation de base alors que je n'hésiterais pas à la décupler si elle était sujette à cette réduction d'impôt.

L'article revient sur le projet d'une députée socialiste visant à "faire le ménage au sein des fondations reconnues d’utilité publique" qui a malheureusement été rejeté dans la dernière loi de finances. Et pourtant, la poursuite de la lecture nous fait vite comprendre qu'un tel ménage serait salutaire.En effet, de nombreuses fondations bénéficiant de ce statut ont pour objet la rénovation et la construction d'établissements d'enseignement privés (confessionnels en général) ce qui induit un financement par l'impôt de ces établissements violant le principe républicain qui "devrait" être respecté "Fonds publics à l’Ecole publique, fonds privés à l’école privée ! " déjà fort amputé par la loi Debré dont la Libre Pensée réclame à juste titre l'abrogation.D'autres dérives sont dénoncées (évasion fiscale, soutien de pratiques douteuses, ...)

On regrettera toutefois que l'article ne relève pas le fait que les "grandes" religions bénéficient elles aussi de ce type de réduction d'impôt (denier du culte, ...) ce qui revient à un fléchage direct de l'impôt vers les églises en parfaite contradiction avec la loi 1905 stipulant très explicitement dans son article 2 que l'état ne reconnaît ni ne finance aucun culte.

A ce jour seul un aperçu de l'article est accessible sur le site du mensuel mais il sera vite disponible gratuitement dans sa version intégrale.

Caprica : Vous êtes trop durs

Fan (comme beaucoup) de BattleStar Galactica (BSG) que j'ai dévoré dans sa version coffret de 24 BRD, j'ai également voulu voir l'intégrale de Caprica, son préquel. Les amateurs de mon entourage (en accord avec ce que j'avais lu à droite à gauche) me soutenaient que c'était "bizarre", "pas terrible", "carrément chiant sur la fin" voire que "le seul intérêt c'est qu'on apprend l'origine des cylons et des liftés".

J'ai fini la série hier. Bilan : une série de qualité, palpitante et intense bien qu'elle n'atteigne pas  le niveau de réalisation de BSG et que les acteurs ne sont pas tous à la hauteur. Je pense donc que toutes ces critiques très dures que j'ai reçues sur cette série sont tout bonnement dues au fait que les amateurs s'attendaient à une série du même niveau que BSG (faut pas rêver !!!). Aucun regret donc, au contraire :)

Gravity : non mais... non...

Je n'aime pas aller au cinéma :

  • On a des contraintes horaires
  • Il faut se déplacer
  • On ne peut pas faire de pause
  • Le civisme des spectateurs est aléatoire
  • C'est très cher et on se permet malgré tout de nous y faire subir de la publicité ce qui est inacceptable dans le cadre d'une prestation payante mais c'est là un autre débat

Je n'aime pas la 3D : la plus-value reste mince surtout au ciné avec ces système bas de gammes à filtres par polarisation. Et, surtout, ça empêche de profiter de la photographie.

Bref, je vais rarement au cinéma et plusieurs personnes m'ont bassiné avec Gravity prétendant que c'était un chef d’œuvre plein de rebondissements qui, en plus d'être pertinent, exploitait la 3D à bon escient. N'ayant rien à faire de mieux ce soir là, ma copine et moi décidons de tenter l'aventure. 

Points positifs :

  • (presque) pas de pubs avant le film
  • un début réussi et novateur avec de belles images et une 3D, il est vrai, sympathique
  • et... c'est tout

Pour le reste :

  • On est tombés sur une séance en VF (pas de bol)
  • Musique nulle et parfois inutilement assourdissante
  • Effets 3D qui tombent à plat une fois que la "catastrophe" irréaliste commence
  • Le réalisateur n'a rien trouver de mieux pour vendre que de montrer Sandra Bullock en culotte la moitié du film (elle a de grosses cuisses d'ailleurs et a surtout tourné dans des navets hollywoodiens)
  • Il y a tellement de longueurs que le film aurait été plus agréable en moyen métrage d'une quarantaine de minutes
  • ...et le happy end américain à la con finit de donner envie de vomir

Les inrocks avaient raison... comme souvent...

Bref, n'y allez pas

Ce que je fais au bureau

Certains se demandent en quoi consiste mon travail d'expert en logiciel libre.

Pour troller je vais répondre que je fais joujou !!! J'ai eu la chance d'être invité pour un après-midi à une expérience pilote couvrant la phase pratique d'une formation "agilité". Il s'agissait d'un jeu agile durant lequel les participants doivent réaliser un projet (en légo) sur la base d'exigences triées par priorité. Après étalonnage de nos compétences en Légo, nous étions donc amené, pour chaque exigence, à évaluer de manière coopérative le poids de chaque exigence en utilisant le jeu de cartes Planning Poker :

Nous avons ensuite pu effectuer la réalisation du projet tout en vérifiant :

  • si nos évaluations de charge étaient bonnes
  • si nous arrivions à travailler efficacement en équipe tout en interagissant parallèlement avec le "client" dont le rôle était joué par les formateurs.

Il parait qu'on s'en est bien sortis :

Imprimante non supportée par la version installée de HPLIP

Acheter une imprimante HP d'un modèle récent pose souvent problème aux utilisateurs ne disposant pas de la toute dernière version de HPLIP dans la distribution GNU/Linux qu'ils utilisent. C'est typiquement le cas lorsqu'on acquiert une imprimante récente et qu'on tourne sous Debian Stable.

Je l'ai vécu avec une HP 3070A que j'ai achetée pour mes parents qui ont une Debian Squeeze. Squeeze fourni HPLIP 3.10 en standard alors qu'il faut un 3.12 pour avoir le support de cette imprimante. J'ai eu la mauvaise idée de ne pas suivre mon instinct et de consulter les forums qui invitaient à HPLIP à partir du package d'installation du site officiel HP. Résultat abominable :

  • ça prend des plombes
  • c'est compliqué et chiant
  • le scanner marche mais l'imprimante imprime n'importe quoi
  • ça installe un plugin propriétaire HP (et le logiciel propriétaire c'est le mal)

Je suis finalement revenu aux bases debiannesques : j'ai fait de l'apt pinning pour garder le système en Squeeze tout en permettant l'installation de certains paquets Wheezy. Je ne documente pas ici la mise en place du pinning, d'autres le font bien mieux que moi. A noter toutefois, demander la mise en place de hplip de Wheezy sur une Squeeze induit bien sur des conflits. Aptitude fait une première proposition de résolution de conflits qui vire plein de choses. Il faut la refuser et accepter la seconde qui vire juste le vieux hplip-gui.

Le pseudo-humanisme de Bill Gates, Warren Buffet et consorts

Dans un ancien article de Le Monde Diplomatique (L’Afrique, cobaye de Big Pharma) on a pu lire que la Fondation Bill et Melinda Gates (BMGF) faisait du pseudo-humanitaire en Afrique en utilisant les populations locales à des fins d'expérimentations vaccinales au profit de firmes pharmaceutiques dans lesquelles elle avait des intérêts. L'article ne détaillait pas le montage financier et ne donnait presque pas de chiffres : on restait donc un peu sur sa faim.

Sept années plus tard, l'article La diplomatie du téléphone portable à la conquête des pauvres portant sur l'utilisation de la téléphonie mobile dans le cadre de projets humanitaires nous apporte des éclairages (souvent chiffrés) sur ces points :

  • On y apprend sans surprise que les projets autour des applications mobiles menés par la BMGF fonctionnent exclusivement sous le système d'exploitation Windows Mobile afin d'élargir l'hégémonie de la firme Microsoft.

  • On découvre que la notion fiscale de « fondation » est totalement inconsistante (aux USA probablement) : Ces fondations sont donc des paravents pour vendre une image humaniste de boites crapuleuses pour lesquelles l'éthique est la dernière des préoccupation dans les faits.

  • Autre point pertinent, le célèbre Warren Buffet, l'homme le plus riche du monde, dont la plus célèbre phrase est « La lutte des classes existe, et c’est la mienne, celle des riches, qui la mène et qui est en train de la gagner. »   a doublé le capital de la BMGF en y injectant … 30 milliards de dollars... qui seront probablement utiliser à 90-95 pour injecter du capital à des fins spéculatives (voir point précédent) alors qu'avec cette somme il aurait pu faire des choses positives pour les pays sous-développées mais ceci irait à l'encontre de "sa" lutte des classes.

Faire sa crème de whisky maison

Pour une fois, je propose un cocktail pour minettes. La crème de whisky est fort appréciée des « dames ». On trouve ce produit dans la grande distribution sous marque distributeur ou sous la marque « Bailey's ». Comme à mon habitude je propose ici alternative « maison » qui est par ailleurs très au dessus de ces produits.

Il suffit de mixer (dans un blender de préférence) les ingrédients suivants en vrac :

  • 1 grand café très fort (100% Arabica)

  • 20 cl de whisky

  • 2 flans caramélisés (type Flamby)

  • 250g de lait concentré (mélanger sucré et non sucré en fonction du résultat souhaité, je préconise 50/50 pour un premier essai)

Verser le tout dans un entonnoir dans une bouteille (opaque de préférence) et conserver jusqu'à un mois au frigo. Il est préférable de déguster après un ou deux jours de repos.

Retrouver les autres recettes dans la catégorie "Cocktails"

Mise à jour du site de la Fédération du Rhône de la Libre Pensée

La Fédération du Rhône de la Libre Pensée voit son site renouvelé pour passer de Joomla! à  Wordpress.Le Back-Office de wordPress étant bien plus "user-friendly" que celui de Joomla! l'alimentation devrait être plus active. J'ai également doté le site de Piwik pour les statistiques de fréquentation. La fédération de l'Ain n'a pas de site et je vais probablement m'y coller.

Faire sa propre liqueur de café pour remplacer le Kahlúa

Dans un précédent billet, je donnais mon assemblage personnel pour le Russe Blanc (White Russian). Je ne m'étais pas étendu sur la liqueur de café, produit que l'on ne trouve généralement dans le commerce que distribué par Pernod-Ricard sous la marque Kahlúa. Cette liqueur industrielle n'a qu'un goût de café... lointain et n'évoque in fine que sucre, alcool et arômes de synthèse. Je me suis donc intéressé à la fabrication de ma propre liqueur de café pour voir si je pouvais faire mieux (et éventuellement faire quelques économies car le Kahlúa a un très mauvais rapport qualité/prix). Ma première expérimentation a été une réussite mais fera probablement l'objet de corrections lors de la seconde mouture (notamment au niveau de la caramélisation).

Voici les ingrédients :

  • de la vodka

  • du café fort 100% arabica en grains

  • de l'eau

  • du sucre

Je ne précise ici les quantités que grossièrement car je n'ai fait qu'un essai et chacun devrait pouvoir ajuster selon ses préférences. Les quantités sont donc indicatives pour 1l.

  1. Concasser le café en grains (une centaine de grammes par exemple) dans un torchon avec un rouleau à pâtisserie. Et les faire infuser dans la vodka (70cl par exemple) pendant 5 à 10 jours dans une bouteille opaque (et dans le noir idéalement).

  2. Filtrer le liquide dans une bouteille de un litre (opaque de préférence).

  3. Préparer un sirop de sucre pour compléter. Je recommande de le faire caraméliser.

Le résultat est une liqueur de café parfaitement adaptée pour les cocktails (russe blanc, cucarracha, …) mais également à boire pure (alors que le Kahlúa pur est infect).

Bonne dégustation.

«Les économistes à gages sur la sellette» : un complément

L'article de Renaud Lambert (dont la lecture est fortement recommandée) « Les économistes à gages sur la sellette » publié dans Le Monde Diplomatique de Mars 2012 dénonce les conflits d'intérêts vivants que sont les économistes intervenant dans les grands médias. Ces derniers nous les présentent en effet comme des « experts » au regard de leurs titres universitaires alors qu'ils sont avant tout cadres dirigeants d'établissements bancaires, membre de conseils d'administration de grand groupes ou autre position à moralité fort limitée (ce que les journalistes qui les interrogent se gardent bien de préciser afin de laisser croire au public qu'ils ont un semblant d'objectivité et de pragmatisme).

La malhonnêteté intellectuelle de ce genre de personnages ne s'arrête pas là : je me permets de poster ici cet extrait d'interview tiré de l'article que l'on peut dispenser de tout commentaire.

Réalisateur du documentaire Inside Job, Ferguson a rencontré l’économiste Frederic Mishkin, de la Columbia Business School :

Ferguson. — En 2006, vous avez coécrit une étude du système financier islandais : « C’est un pays évolué doté d’excellentes institutions. Peu de corruption, Etat de droit, économie convertie à la libéra-lisation financière. Réglementation et surveillance prudentielles de qualité. »

Mishkin. — Là était l’erreur [en 2008, l’économie islandaise s’effondrait, ndlr]. Il est apparu que la réglementation et la surveillance prudentielles n’étaient pas satisfaisantes.

— Qu’est-ce qui vous a fait croire le contraire ?

— On s’en remet aux informations dont on dispose. Et l’opinion générale voulait que l’Islande ait d’excellentes institutions et soit très évoluée.

— Qui vous l’avait dit ? Quelles recherches aviez-vous réalisées ?

— On parle à des gens, on se fie à la banque centrale qui, finalement, n’a pas été à la hauteur.

— Pourquoi vous être fié à la banque centrale ?

— On s’en remet aux informations qu’on a.

— Ça vous a rapporté combien ?

— J’ai été payé… Le montant est public.

Mishkin a reçu 124 000 dollars [environ 95 000 euros] de la chambre de commerce islandaise pour rédiger son étude.

— Sur votre CV, le titre du rapport « Stabilité financière en Islande » a été changé en « Instabilité financière en Islande »…

— Oh… J’ignore pourquoi, mais… Il y a peut-être une coquille.

Deux comportements seraient donc à adopter de la part des « journalistes » afin de palier ce biais :

  1. Faire intervenir des économistes ne faisant pas l'objet de conflits d'intérêt (Frédéric Lordon,Paul Jorion, …). Il faut admettre qu'ils commencent à avoir (très peu) droit de cité dans les grands médias.

  2. Annoncer oralement ou afficher sur l'écran la liste des conflits d'intérêts des intervenants mais ceci aurait un impact fort : dans le cas oral, cela durerait plus longtemps que l'interview et dans le cas écrit l'écran serait parfois entièrement rempli (ce qui ne serait pas forcément néfaste car cela nous épargnerait leur sale gueule)

Personnellement je pencherais pour une méthode alternative encore plus efficace : bannir toute personne faisant l'objet de conflits d'intérêts de droit de parole en tant qu'expert. Les médias ne pourraient qu'y gagner en objectivité.

Russe Blanc (White Russian) : les bonnes proportions selon Fraifrai

Tout les fans de The Big Lebowski connaissent le "Russe Blanc", savoureux cocktail vodka, liqueur de café et lait (ou éventuellement crème mais là c'est un peu... violent à mon goût).

On en trouve plein de recettes différentes et j'ai recherché mes "proportions idéales" et ai fini par trouver cet agencement qui donne un résultat peu alcoolisé mais très équilibré :

  • 1 volume de liqueur de café
  • 2 volumes de vodka
  • 2 volumes de crème liquide ou de lait entier (3 si vous n'avez que du lait demi-écrémé ou écrémé sous la main)

Bonne dégustation :)

- page 1 de 6